Entreprise de couverture Marolles en brie (94) Notre métier, notre passion...
 Entreprise de couverture Marolles en brie (94)                                                                     Notre métier, notre passion...

LA COUVERTURE (toiture)

La "Couverture" est l'activité principale de l'entreprise TCAZ. Nos équipes sont spécialisées dans la réalisation de tous vos travaux de couverture et zinguerie et nous sommes très attachés aux techniques dites "traditionnelles". Un tiers des membres de l’entreprise est issu de la formation des Compagnons du Tour de France et nous accueillons régulièrement des stagiaires et apprentis pour continuer de transmettre son savoir.

Nous mettons nos compétences et notre savoir faire à votre service pour la réfection de votre toit à neuf, comme pour de simples réparations sur tous types de couverture : en zinc, en tuiles, en cuivre ou bien en ardoises.


Forte d'une expérience de plus de 40 ans, l'entreprise TCAZ vous propose ses services, avec une équipe de professionnels qualifiés.

 

Nous intervenons dans toute l'Ile-de-France et plus précisement dans le Val de marne et sur toutes les villes proches telle que: Yerres, Brunoy, brie comte robert, etc..

entreprise de couverture, couvreur 94, 91, 77, val de marne

Dans le domaine de la construction, la couverture appelé aussi le couvert, désigne l'agencement de matériaux recouvrant un bâtiment pour le protéger des intempéries.

Le but est donc de protéger la couverture contre les pluies, les poussières, la neige poudreuse, etc. Elle doit aussi résister aux contraintes mécaniques des vents violents.

  

Considérée comme la cinquième façade du bâtiment, elle apporte aussi son cachet et contribue à l'esthétique de l'habitation. Elle fait partie du gros œuvre

 

La conception et la réalisation des couvertures sont soumises aux règles de l'art, aux normes et avis techniques des organismes officiels (D.T.U) ainsi qu'aux conseils de mise en œuvre des fabricants. Deux lignes de constructions sont cependant communes à toutes les techniques de poses :

  • La ligne de niveau
  • La ligne de plus grande pente. (chemin que suit l'eau par gravité sur un versant)

Elles sont perpendiculaires. Les éléments d'une couverture seront toujours disposés selon ces lignes qui serviront aussi de base à tous les tracés de mise en œuvre.

LES RIVES :

 

Les rives sont les lignes qui déterminent les limites géométriques d'un versant. Elles peuvent être intégrées au versant (passage de cheminée, fenêtre de toit, ventilation), à la jonction de deux versants ou à la limite d'une construction. On les classe et on les traite de différentes façons selon leur orientation par rapport à la ligne de plus grande pente.

  • Les rives que l'eau suit ou rives droites parallèles à la ligne de plus grande pente
  • Les rives que l'eau fuit (faîtages, arêtiers) formant un angle aigu avec la ligne de niveau.
  • Les rives qui reçoivent l'eau (égouts, noues, rives biaises) formant un angle obtus avec la ligne de niveau.

Une des grandes difficultés du métier de couvreur réside dans la façon de réaliser ces ouvrages selon qu'ils se trouvent à la jonction de versants ou pas.

Le travail du couvreur consiste donc à :

  • Choisir un matériau
  • Choisir une technique de pose
  • Tracer l'emplacement de chaque élément
  • Façonner les matériaux
  • Et les mettre en place en respectant les règles d'étanchéité, de fixation et éventuellement de dilatation.

L'un des problèmes majeurs à résoudre dans l'établissement des règles de mise en œuvre est la capillarité (remontée d'eau) entre les éléments. Il est déterminant dans le choix d'un type de jonction ou de la valeur du recouvrement. Les phénomènes dus à l'action du vent, surpression et dépression, les surcharges statiques (neige, glace) influent les supports et fixations. La condensation, l’incompatibilité électrochimique entre métaux ou entre métaux et matériaux (essences spécifiques de bois ou béton) compromettent la durabilité des ouvrages.

LES MATERIAUX

Les tuiles en terre cuite

 

Les premières tuiles sont apparues 2000 ans av. J.-C. C'est dire que la technique, les formes et les couleurs ont, depuis, évolués dans toutes les directions. Les fabrications sont maintenant, quasiment toutes industrielles, d'une qualité testée et surveillée, contrôlée et garantie. Le choix se fait en fonction du style régional et de critères techniques tels que pente et résistance.

Les tuiles en terre cuite représentent en France comme dans de nombreux pays, le premier matériau de couverture dans l'habitat. Les éléments sont constitués d'argile cuite à haute température, à plus de 1 000° C. Les teintes obtenues dépendent de l'argile utilisée et du traitement de surface qui peut être appliqué au niveau de la finition.

 

LES TUILES PLATES :

  • Héritières de la TEGULA romaine, elles se sont développées plus tard en imitant les toitures de pierre et d'ardoises. Elles sont donc utilisées dans de nombreuses régions du Nord de la France et en moyenne montagne. Produits élégants et plutôt haut de gamme, elles conviennent aux toits à forte pente. À bout carré ou en écaille, à grand moule ou à petit moule, les tuiles plates comportent un ou deux ergots d'accrochage en sous-face, et parfois un ou deux trous pour le clouage. Elles sont mises en œuvre sur des liteaux plus ou moins rapprochés selon le cas. L'étanchéité est obtenue par simple chevauchement des éléments les uns sur les autres. 

LES TUILES A EMBOITEMENT :

  • inventées et brevetées par le Français Xavier Gilardoni en 1841 et improprement appelées « tuiles mécaniques », elles sont les plus rapides à mettre en œuvre. Elles permettent de réduire le nombre de tuiles au mètre carré, tout en empêchant le glissement par un système d'emboîtement. Par simple, double ou triple emboîtement, les systèmes de cannelures et de nervures assurent l'étanchéité.

Leur faible recouvrement réduit considérablement le poids de la couverture (38 kg/m² contre 65 kg/m² pour la tuile plate). Il existe des modèles au dessin propre à leur fabrication, où elles imitent la tuile plate, l'ardoise, les tuiles canal,…

LES ARDOISES NATURELLES :

 

Elles sont fabriquées à partir de schiste ardoisier, débité puis scié à la dimension voulue. Une ardoise est imperméable, non poreuse, ingélive et résistante aux agents atmosphériques les plus agressifs. À l'heure actuelle, hormis quelques productions locales, la majorité des ardoises naturelles proviennent de deux origines : le site de Trélazé, proche d'Angers (exploitation souterraine), mais surtout de la Galice, en Espagne, où de nombreuses carrières à ciel ouvert produisent des éléments de bonne qualité.

 

  • Les épaisseurs et les caractéristiques des ardoises naturelles sont normalisées. Renouvelés chaque année, les tests portent sur la masse volumique, l'absorption en eau et la résistance à la flexion d'une ardoise sèche ou humide.
  • Les formes des ardoises sont rectangulaires, arrondies, en ogive ou en losange. Les différentes épaisseurs correspondent aux classifications pour les modèles courants et les Monuments Historiques.
  • Les dimensions sont très variables, soit très anciennes et parfois retaillées pour des exigences locales, soit plus actuelles. Les ardoises de grande taille sont les plus économiques en main-d'œuvre, car plus rapides à poser en nécessitant moins de liteaux et de crochets.

Enfin ces produits peuvent être posés au crochet, c'est la méthode la plus répandue, ou au clou, c'est un mode de pose à l'esthétique plus pure, obligatoire pour les monuments historiques.

LES METAUX :

 

Les toitures en métal ont le vent en poupe. Proposées par les architectes, elles couvrent bon nombre de maisons de standing résolument contemporaines. On distingue deux types de matériaux:

  • Les bacs autoportants en acier ou (aluminium de moins en moins utilisés) posés directement sur la charpente.
  • Les métaux en feuilles (zinc, cuivre), soutenus par un support continu.

Les toitures métalliques en feuille ont une excellente tenue dans le temps et une patine du meilleur effet. Le cuivre devient noir et se patine ou s'oxyde en vert par la suite. Le zinc, quant à lui, prend une couleur cendrée platine très appréciée. Facile à mettre en forme, à plier et à souder, le zinc comme le cuivre s'adapte aux mises en œuvre les plus complexes

  Travaux de zinguerie

  • Couverture a tasseaux
  • Couverture et bardage a joint debout
  • "Habillage acrotère de mur"
  • Bandeau de façade
  • "Appuis de fenetre zinc"
  • "Balcon plomb"

Dépannage

  • Intervention sur fuite

Autres services

  • Entretien de toitures
  • Révision d'étanchéité
  • Réfection de toitures
  • Rénovation partielle de toitures
  • Pose de lucarne
  • Nettoyage de toitures

Clients

  • Particuliers
  • Professionnels

Travaux de couverture

  • "Couverture tuile"
  • "Couverture ardoise"
  • "Couverture en zinc"
  • Couverture Bacs acier
  • En neuf
  • En rénovation
  • Travaux d'extension
  • Réalisation de toitures
  • Pose de sous-toitures
  • Pose de dômes de couverture
  • Réparation

Réparations

  • Ardoise cassée
  • Tuiles cassée
  • Ardoise manquante
  • Problème en zinguerie
  • Recherche de fuite

Pose de goutières

  • Zinc
  • Cuivre
  • PVC

Fenetre de toit VELUX

  • Création de fenètre de toit
  • Remplacement de fenètre de toit
  • Réparation de fenètre de toit
  • "Pose de volet et stores "

 

MARQUES

VELUX

TERREAL

POINT P

ISOVER

ASTURIENNE

VM ZINC

CUPA

RATHSCHECK

MAGER

IMERYS

Comment nous joindre

TCAZ
50, avenue de Grosbois    

94440 Marolles en Brie

 

TCAZ
33, rue Molière

94370 Sucy en brie


Tél :  01.49.82.41.31

Fax:   01.49.82.54.41

Mail: contact@tcaz.fr

Nos horaires d'ouverture de bureau

Lundi - Vendredi09:00 - 12:00
13:00 - 18:00

CERTIFICATION QUALIBAT:  3193-3101-3122-3142-3152-7122.

Certificat N° E44876
Certificat N° E44879

Nous sommes qualifiés pour vous conseiller et trouver la meilleure solution pour isoler votre logement et faire des économies d'énergie.

 

Garantie Décennale et résponsabilité civil

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© 2015 - tcaz - Tous droits réservés.